Un forum où tu peux parler de tout ce dont tu désires.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les différets styles

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 54
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/10/2006

Les différets styles Empty
MessageSujet: Les différets styles   Les différets styles Icon_minitimeLun 2 Avr - 20:24

Il existe beaucoup de styles de musqiue différents. Je vais ici vous mettre les pricipaux que j'ai trouvé. Si vous en connaissez' d'autres, dites-le moi et je chercherais la docu pour vous.

La pop

Le terme de musique pop est issu de l'anglais popular music (musique populaire) et est apparu dans les années 1960 pour désigner le rock'n'roll (nommé au début rythm 'n blues par Ray Charles, appellation qui sera ensuite reprise par les Rolling Stones) et toutes les musiques apparentées par opposition aux genres les ayant précédé : musique légère, variétés, classique, jazz, musique du folklore français et international, etc.) Dans son acception la plus générique, il est utilisé pour qualifier la musique populaire du moment, sans que celle-ci réponde nécessairement à des critères de style particuliers.

Si on considère que les Beatles ont créé ou au moins amené la musique Pop, alors il s'agit d'une transformation adoucie et plus pétillante du Rock'n'roll. Le premier album sera Rubber Soul, toutefois précédée de quelques chansons de l'album Help!, où figure notamment Yesterday.

Il est à noter que Serge Gainsbourg était considéré à ses débuts comme un chanteur de variétés et non de musique pop à l'époque de La Javanaise ou du Poinçonneur des Lilas. Ses chansons commencèrent à être cataloguées dans la pop à partir de créations comme Qui est in, qui est out ?.

Par la suite, le terme « pop » (parfois « pop-rock ») désigne un sous-genre apparu dans les années 1950-1960. Le rock'n'roll évolue alors pour se subdiviser en deux branches principales, le rock plus fidèle aux racines blues dont il est issu et la pop qui met plus l'accent sur les mélodies et les harmonies vocales. On peut de ce point de vue considérer que la pop connait la maturité avec l'avènement des Beatles, les représentants les plus emblématiques de la branche rythm 'n blues étaient les Rolling Stones (qui sur le tard reprirent cependant l'étiquette Rock 'n roll).

Aujourd'hui, la musique pop vient apporter une rythmique dansante et légère qui se base beaucoup sur les instruments électroniques.

Le pop-rock

Le pop-rock désigne la branche de la pop qui est restée fidèle à ses racines rock

Le mot "pop rock" peut aussi être utilisé comme englobant les deux genres, la pop ET le rock (réunion et non intersection).

C'est à la fin des années 1960 que le rock s'est divisé en deux branches principales : le rock plus fidèle aux racines blues dont il est issu et la pop qui met plus l'accent sur les mélodies et les harmonies vocales. Le rock est musicalement plus radical et fréquemment moins politiquement correct dans ses textes (voire parfois engagé) que la pop, plus consensuelle. Les artistes pop sont en général moins provocateurs (bien que certains utilisent la provocation comme marque de fabrique).

Par la suite la pop s'est aussi enrichie des influences d'autres courants musicaux à la mode (disco, funk, hard rock, techno, etc.)

Le terme "pop rock" permet donc de préciser soit qu'il s'agit d'un rock "soft", soit d'une pop fidèle au rock. Souvent, "pop rock" est raccourci par pop ou par rock.


Le R&B

Le rhythm and blues (ou R&B, parfois aussi abrégé R'n'B) est un genre musical combinant des influences jazz, gospel et blues, à l'origine joué par des interprètes afro-américains.

Le terme fut introduit en 1949 par Jerry Wexler, alors journaliste au magazine professionnel Billboard, qui devint un peu plus tard l'un des producteurs les plus talentueux de son époque au sein de la firme Atlantic Records. Ce terme, qui se prête davantage au marketing musical, remplace peu à peu l'expression race music (musique raciale), trop péjorative.

Plutôt que d'identifier un genre musical bien précis, le terme rhythm and blues a été petit à petit utilisé pour décrire tout type de musique contemporaine populaire parmi la population afro-américaine. Bien que réutilisé depuis la fin des années 1990 en Europe (et notamment en France), le terme "R&B" a toujours été utilisé aux États-Unis (des années 1950 à aujourd'hui).

Le jazz

L'une des principales influences du jazz, outre les chants religieux (Negro spirituals, puis gospel songs) et les work songs (chants de travail des esclaves dans les plantations de coton) fut le blues, une musique rurale qui évolua avec la migration des populations noires vers les grandes agglomérations, à la fin du XIXe siècle. Parmi les premiers musiciens de jazz, nombreux étaient ceux qui vivaient de leur prestation dans de petites fanfares; les instruments de ces groupes devinrent les instruments de base du jazz : cuivres, instruments à anches et batterie.
La fin de la guerre civile, et les surplus d'instruments de musique militaire qu'elle entraîna, ne fit qu'amplifier le mouvement. Les premiers jazz bands utilisaient fréquemment la structure et le rythme des marches, qui étaient le type de musique de concert le plus courant à l'époque.

Malgré ses racines populaires, on trouve parmi les créateurs du jazz des musiciens de formation classique, tels que Lorenzo Tio ou Scott Joplin (pianiste de ragtime dans un hôtel qui composait en même temps un opéra – ce qui montre bien toutes les influences dont a pu hériter le jazz à cette époque).

Un événement important dans le développement du jazz fut le durcissement des lois de Jim Crow sur la ségrégation raciale en Louisiane, dans les années 1890. Les musiciens professionnels de couleur ne furent plus autorisés à se produire en compagnie de musiciens blancs ; en revanche, ils trouvèrent facilement du travail parmi les fanfares et les orchestres noirs, qu'ils firent profiter de leur expérience de conservatoire.

À l'aube de la Première Guerre mondiale, on assista à une libéralisation des coutumes. Des salles de danse, des clubs et des salons de thé ouvrirent leurs portes dans les villes, et des danses noires telles que le cakewalk et le shimmy furent peu à peu adoptées par le public blanc, principalement les jeunes (les flappers). Ces danses apparurent tout d'abord lors de spectacles de vaudeville, puis lors de démonstrations de danse dans les clubs.
La plupart du temps, la musique de ces danses n'avait rien à voir avec le jazz, mais c'était une musique nouvelle, et l'engouement pour cette nouvelle musique expliquait l'engouement pour une certaine forme de jazz. Des compositeurs célèbres tels qu'Irving Berlin s'essayèrent alors au jazz, mais ils n'utilisaient que rarement cet attribut qui est la seconde nature du jazz : le rythme. Néanmoins, rien ne popularisa plus le jazz que le titre d'Irving Berlin Alexander's Ragtime Band (1911). Son succès fut tel qu'on l'entendit jusqu'à Vienne. Bien que ce ne fût pas un ragtime, les paroles décrivaient un orchestre de jazz qui mettait du rythme dans des chansons populaires, comme l'indique le vers « If you want to hear the Swanee River played in ragtime… » (Si vous voulez entendre Swanee River joué en ragtime…).

Le funk

Le funk est une forme de musique afro-américaine apparue à la fin des années 1960, et qui s'est développée au cours des années 1970 et 1980.

Issu principalement de la soul et du jazz, le funk se caractérise par la prédominance de la section rythmique (guitare, basse, batterie) qui joue des motifs syncopés, la présence quasi-systématique de cuivres sur des ponctuations rythmiques (riffs) ou bien des solos, et de manière générale, par la grande place accordée aux instruments.

Contrairement à la soul traditionnelle qui privilégie le format « chanson » et le tandem chanteur-producteur, un morceau funk est une œuvre collective, construite sur un groove extensible et modulable à volonté qui permet aux vocalistes et instrumentistes d'intervenir à parts égales.

Le hard rock

Le hard rock est né à la fin des années 1960 avec des groupes britanniques comme Black Sabbath, Deep Purple et Led Zeppelin. Il est issu de plusieurs influences :

le rock 'n roll et le rock britannique : les Beatles, les Rolling Stones, les Yardbirds, The Who;
le blues endiablé de Jimi Hendrix ;
le blues-rock et rock sudiste de groupes comme Lynyrd Skynyrd, Steppenwolf et Rory Gallagher ;
Le rejet musical du mouvement beatnik (mais pas nécessairement des valeurs).
Une certaine surrenchère technique et sonore.
Le hard rock est en fait une évolution naturelle de la musique de l'époque (on pense aux Beatles, aux Rolling Stones, aux Who ...) tant par la technique que dans la sonorité.

Il se caractérise par l'utilisation d'un trio de base constitué d'une guitare saturée, d'une guitare basse et d'une batterie. On ajoute à cela une certaine agressivité, tout en restant proche des racines blues et rock.

Certains estiment que les premiers morceaux de hard rock furent Tatto's lady de Rory Gallagher et Helter Skelter des Beatles.

Le sens du terme "hard rock" prête à controverses. Ainsi, il est considéré par certains comme un synonyme de ce que les Américano-Britanniques nomment heavy metal, par d'autres il ne représente qu'une petite partie de ce même heavy metal, pour d'autres, enfin, c'est un terme générique englobant toute forme de musique "hard" par opposition aux musiques "soft". En France, et en Europe continentale plus généralement, le terme hard rock fut longtemps préféré au terme américano-britannique d'heavy metal. Les fans de cette musique étaient d'ailleurs surnommés "hardos". Depuis le milieu des années 1980, l'usage du terme heavy metal prend le dessus sur le terme hard rock.

Le son des guitares électriques utilisé dans le hard rock est dit « saturé ». Il s'agit d'un son très riche en harmoniques, et qui dégage une impression de puissance et d'agressivité.

La saturation était obtenue à l'origine en mettant le volume de l'amplificateur de la guitare au maximum, ce qui provoque un écrêtage du signal : le signal électrique ne peut dépasser une valeur maximale et est donc tronqué, ce qui provoque une distorsion du son. Jimi Hendrix travaillait avec son ingénieur pour créer de nouveaux sons en modifiant l'électronique ; ceci a donné naissance à des dispositifs électroniques permettant de modifier le son sans risquer d'endommager l'amplificateur.

Le rap

Le rap comme le reste de la culture hip-hop cumule un aspect festif et un aspect contestataire. Les thèmes abordés varient selon les genres et ont évolué selon les époques. Comme la soul et le funk dont il s'inspire, les textes traitent des sujets communs à toute la musique populaire occidentale c'est à dire de la vie quotidienne, d'amour ou de sexe.

De nombreux groupes de rap ont également des paroles à vocation contestataire qui le rapproche du punk et de la poesie de la beat generation. La premiere chanson de ce genre est The Message écrit par Melle Mel et chanté par Grandmaster Flash. Ces paroles, parfois très virulentes contre les symboles du pouvoir, la police ou la justice notamment ont stigmatisé le rap pour une partie de la population. On peut citer le groupe américain Public Enemy ou le groupe francais Assassin. Les critiques violentes sont en fait assez minoritaires et l'aspect contestataire se limite le plus souvent à une dénonciation qui passe par les descriptions des problemes sociaux tels que le racisme, la pauvreté, le chômage, l'exclusion. En réaction contre la dramatisation de certains paroliers, des rappeurs abordent la vie quotidienne des quartiers populaires d'un point de vue positif.

Une thématique récurente, notamment dans le gangsta rap, tourne autour de la société de consommation et des symboles du pouvoir, comme les femmes, les voitures ou les armes à feu. Les rappeurs jouent sur ces fantasmes et se construisent des personnages en général sans lien avec leur vraie personnalité et leur quotidien réel. Des critiques ont été faites contre ces textes qualifiés de sexistes, matérialistes ou prônant la violence, par des hommes politiques et par une partie du milieu rap.

La religion est également présente, notamment le christianisme dans le rap américain.

Le blues

Le blues est une forme musicale vocale et instrumentale, dérivée des chants de travail et des gospels des populations afro-américaines. C'est un style où le ou les chanteur(s) expriment leur tristesse et leurs coups durs (d'où l'expression « avoir le blues ») Le blues a eu une influence majeure sur la musique populaire américaine, puisque l'on en retrouve des traces dans le jazz, les big bands, le rhythm and blues, le rock and roll, le hard rock, la musique country, la musique pop, et même la musique classique.

Le heavy metal

Le heavy metal (ou communément metal) est un sous-genre du rock, devenu style musical à part entière dans les années 1970. Le heavy metal puise son inspiration, entre 1969 et 1974[1], dans des groupes de hard rock qui, en combinant blues et rock, ont créé un hybride aux sonorités lourdes et épaisses, centré sur les impulsions de la batterie et de la guitare à la distorsion très amplifiée.

Au fil des années, le heavy metal a donné naissance à des sous-genres variés et, bien que ceux-ci soient généralement appelés « metal » par le grand public, le terme « heavy metal » a maintenant deux sens distincts : soit le genre et toutes ses variantes, soit le style original des groupes des années 1970 et 1980 — parfois baptisé « metal traditionnel » . De ce fait, la définition du terme tend à être ambiguë et n'est pas la même selon la période de l'histoire du rock à laquelle on se réfère.

Dans les années 1970, le terme « heavy metal » (popularisé par le critique Lester Bangs) était synonyme de hard rock, genre auquel il reste encore parfois assimilé dans l'inconscient populaire. Les premiers groupes — comme Black Sabbath, Deep Purple, Led Zeppelin, Blue Cheer, Iron Butterfly — étaient donc indifféremment considérés comme des groupes de heavy metal ou de hard-rock[2].
Au début des années 1980, le terme a été redéfini par Lester Bangs peu de temps avant sa mort : il existe une subtile différence entre hard rock et heavy metal[3], résidant principalement dans le fait que le heavy metal tend à se débarrasser des racines blues tandis que le hard rock les conserve[4]. Avec cette définition, qui prévaut de nos jours, seuls des groupes comme Black Sabbath et Judas Priest peuvent être considérés comme précurseurs de l'esthétique et du son spécifiques du heavy metal.
Le heavy metal s'est popularisé dans les années 1970 et 1980, au fur et à mesure de l'apparition de ses sous-genres, et il génère toujours dans les années 2000 un fort engouement de la part de ses fans à travers le monde.

Le hip hop

Le hip-hop est un mouvement culturel et artistique (voire un mode de vie) apparu aux États-Unis au milieu des années 1970 et qui, depuis, s’est diffusé dans le monde entier. Issu des ghettos noirs new-yorkais, il mélange des aspects festifs et revendicatifs.

Les quatre principaux éléments de la culture hip-hop sont le rap, et plus généralement la musique hip-hop, le graffiti, le deejaying, le break dance et les autres danses hip-hop. On ajoute parfois aussi le beatbox, voire le street-language, le street-fashion, le street-knowledge et le street-entrepreneurialism.

Souvent assimilée au rap qui n’est pourtant qu’un de ses aspects, l'histoire du mouvement hip-hop se confond souvent avec celle du courant musical.
Revenir en haut Aller en bas
http://touconseil.actifforum.com
 
Les différets styles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lavage machine
» Les différents groupes du forum
» Freins à disques: freinage différentiel ou symétrique?.
» Remise des bérets à Stockem le 1er octobre 2010
» Question plomb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All-you-want :: Section musique :: Votre style de musique préféré-
Sauter vers: